Petite histoire de la race

 

        

 Introduction:

Pour cette partie historique et informative à propos de l'Irish Red & White Setter, nous n' avons pas seulement fait appel à d'anciens livres et des textes de jadis qui mentionnent et décrivent du Setter Irlandais ( Rouge et Bicolore ).  Les multiples voyages d'étude en Irlande nous ont également bien servi comme guide majeur.    

En effet, pendant nos voyages en Irlande, pays d'Origine, nous avons eu le privilège de pouvoir parler à ceux qui ont connu et/ou élevé le Setter Irlandais dans tous ses aspects pendant 50 ans et parfois même plus.  Nous y tenons à citer en premier lieu  Mrs. Cuddy.  C'est par l'aide et l'héritage cynophile du Reverend Noble Huston, qu'elle a eu pendant 50 ans des Rouges et Blancs qui étaient des descendants directes des bicolores de la famille Rossmore, qui a entretenu ses Rouges et Blancs pendant presque 300 ans!  Tout ceci afin de pouvoir présenter un historique de la race le plus véridique possible.  Sur demande nous pouvons donner de l'information plus détaillée à tous ceux qui ont un intérêt réel pour notre race. 

Les conversations que nous avons eues avec  Mrs. Cuddy, Mr. John Nash, Reverend Canon Patrick Doherty, Mr. Dermot Mooney and Mr. Vincent Brennan  étaient d'une grande valeur informative et aideront beaucoup à mettre l'Irlandais Rouge et Blanc dans son contexte correct et précis.   Ces entretiens nous ont également servi comme guide pour cette petite histoire.   Et n'oublions certainement pas l' Irish Red & White Setter Field & Show Society  qui a procuré de l'information et du conseil de grande importance.

 

Un grand merçi à tous.

La chasse aux faisans

 

Dès maintenant nous quittons nos " Temps Modernes " pour des siècles précédants;  Nous allons à une île où le vent de l'Ouest et la pluie de l'Océan ont créé une nature magnifique, où les gens utilisent leurs chiens de chasse à la recherche de gibier dans les montagnes, ou à des endroits inaccessibles entre les rochers, ou encore sur les vastes et lourdes  plaines de tourbe.  Nous allons en Irlande d'où vient notre race.  C'est l'île que beaucoup de personnes appellent " l'Ile Verte ", ou encore "The Emerald Isle ". Nous y allons à la recherche de ce Setter Irlandais bicolore, pour le ramener chez nous dans le 21ème siècle : une 'expédition' de 300 ans depuis les années 1700  jusqu'à nos terrains de chasse actuels, expositions et familles.     

Il est généralement connu que les ancêtres des Setters étaient très souvent des chiens de chasse à la couleur de base blanche.  Dans des Poëmes et Manuscrits depuis le 11me siècle le mot "Spaniels" s'emploie déjà régulièrement, même avec différentes variétés de couleurs: rouge léger, orange, blanc.  " The Laws of Howell " ( l'année 940, donc encore avant les Croisades ) illustre l'existance d'épagneuls pareils qui entraient le pays avec les expéditions des Celtes.  l'Irlande a connu une toute grande influence de l'invasion Celtique.  La langue Irlandaise est à base Celtique.   

Comme  "l'Irish Red & White Setter Field & Show Society" ( le club de race Irlandais ) écrit, il semble très fortement que pendant toute l'évolution du Setter Irlandais, ces Setters originaires ont toujours été élevé oubien vers une couleur plus blanche ou vers une couleur plus rouge.  dans les années 1600 on connaissait déjà les Setters complètement rouges.  la peinture  " The fourth Earl of Pembroke and Family"  de  Van Dyck (1634) l'illustre très clairement.  dans les années 1700 il y avait même déjà de fervents partisans du Setter rouge.   

Ce n'est par contre, hors de l'Irlande, pas bien connu qu'il a toujours existé 2 races différentes de Setters Irlandais : des rouges et des Rouges & Blancs.   

Grouse shooting

Colonel Millner écrit dans son livre (1924):

" Les Setters rouges de nos temps descendent du Rouge & Blanc avec des croisements occasionels avec d'autres couleurs.  Le Rouge & Blanc par contre descend directement du Red & White Spaniel. "

Mr. Leighton Boyce écrit dans son livre  "A Survey of Early Setters":

"Il y a de nos jours une considération intéressante dans la connaissance des génétiques modernes quant à l'importation occasionelle ' d'autres couleurs '.  Car pour obtenir une couleur rouge uniforme d'un stock Rouge & Blanc dont la couleur blanche forme la couleur de base, un croisement avec un chien noir uniforme serait actuellement la façon recommandée, si celui était, bien entendu avec les mêmes charactéristiques, disponible.  Et des chiens noirs pareils étaient effectivement disponibles. "

On peut donc conclure avec " une certitude selon toutes les probabilités " que ce Setter bicolore, appelé  'Red & White',  et qui est le descendant direct du Spaniel ( = 'épagneul' ) est bel et bien à l'origine de l'Irlandais rouge si bien connu.   

Provenant d'une "sorte de Spaniel" du 16me siècle ou même avant, le Setter Irlandais Rouge & Blanc s'est progressivement développé vers un chien de chasse des gens de grande propriété.  Ils entretenaient les chiens exclusivement pour la chasse et dans les années 'plus maigres' on ne gardait pas de chiens incapables à faire leur travail.

Dans ces circonstances le Setter Irlandais - Rouge et Rouge & Blanc - s'est développé en chien de chasse infatiguable.  C'était le temps où le peuple avait le droit au travail, les grands propriétaires aux fruits du travail.  Des chiens pareils étaient donc prédestinés aux Lords, et non pas au peuple.  Certains entre eux tenaient uniquement des bicolores, d'autres des rouges, ou encore d'autres avaient les deux et les mélangeaient, tout ça afin d'augmenter les qualités de chasse, ceci selon les désirs spécifiques que chacun attendait de ses chiens. 

Parmi de nombreux éleveurs-propriétaires réputés des siècles précédants nous en indiquons quelques-uns: 

Reverend H. Mahon n'avait que des Red & Whites.  Il a vécu de 1750 à 1838.  Il prétendait qu'en son temps il y avait un nombre raisonnable d'Irlandais Rouges, mais qu'il y avait un nombre bien plus important de bicolores.  Ses chiens se sont développés en ce qu'on appelait  " The Ahascragh Strain ".

Mr. Jason Hazzard de Timaskea, Co. Fermanagh ( région de Enniskillen ) n'avait que des Rouges, ceci depuis certainement 1812.  The Earl of Enniskillen entretenait une autre lignée, exclusivement de Rouges.

La fameuse  FAMILLE ROSSMORE  ,  mondialement connue, possédait uniquement des bicolores pendant presque 300 ans, et jouera un rôle crucial et décisif pour le Rouge & Blanc dans les années 1940, à l'occasion du rétablissement, la réhabilitation et la continuation de notre race.  La famille Rossmore était propriétaire de vastes terrains sur l'île Arran devant la côte Anglaise.  C'est la raison pourquoi on appelait ses Setters bicolores aussi Arran Setters. 

Et il y avait aussi une certaine  Miss Lidwell.   Elle vivait à Beggars Bush, tout près de Dublin.  Dans les années 1790 elle avait entre autres 2 mâles,  OLD YORK  et  YOUNG YORK.  Elle avait également une femelle,   STELLA   ( Voir le  "GRAND PEDIGREE'’ )

Mr. Edward Laverack, qui est à la base du Setter Anglais, n'avait quà se louer de la qualité éminente des chiens de Miss Lidwell.  Elle disait qu'elle avait la lignée depuis 50 ans, et qu'elle l'avait héritée du Révérend Stubber, qui l'avait reprise à son tour de Mr.  O’Connor, Mount Pleasant.

 

Il y avait beaucoup de Rouges & Blans dans ces temps.  Ils étaient des chiens de chasse excellents et beaucoup de fois les préférés des chasseurs plutôt que les rouges, car par leur couleur ils étaient plus visibles, et surtout par leur détermination sans forme de nervosité.

Mais vers la moitié du 19me siècle, de plus en plus d'Américains rendaient visite à l'Ile Verte.  C'était évident: beaucoup d'entre eux étaient à la recherche de leurs origines Irlandais.  Ils étaient fascinés des Setters uniformément rouges et offraient beaucoup de dollars pour des chiens pareils.  Pour la population Irlandaise qui était vraiment pauvre, ces dollars étaient comme une bénédiction du ciel, et le nombre d'Irlandais rouges augmentait de façon spectaculaire.  La situation changeait donc, et dans ce pays d'origine où le Setter bicolore avait toujours été dans la majorité, le Rouge uniforme était dans un minimum de temps d'une popularité incomparable et représentait la majorité absolue.   Le succès soudain de l'Irlandais Rouge prenait tant de proportions, qu'en 1882 le  "Red Setter Club"  était fondé.  Un Standard de race fut établi et officiellement reconnu en 1886, avec la précision que la couleur du Setter Irlandais était rouge uniforme.....

 

Peinture de Currier; représentant 2 chasseurs Américains au bord de la rivière Delaware 

Gauche: Irish Red Setter (avec du blanc). Droite: English Setter

 

Une catastrophe pour le Red & White Setter:  malgré qu'il était à la base du Setter irlandais et le plus originaire, il n'était tout d'un coup même plus considéré comme "véritable Setter Irlandais" !!!!   Pire encore: plus en plus de gens prenaient les Red & Whites pour de vulgaires bâtards.......

Quelques véritables amateurs du Rouge & Blanc n'abandonnaient néanmoins pas et continuaient à élever d'excellents Rouges & Blancs, comme par exemple  Dash  de Mr. Stone et  Wrestler  de Mr. Cooper.  Aussi le Colonel Fiddes de Glenamully avait du succès avec sa chienne  Nora II,  qui était élue meilleure Setter Irlandais à l'exposition de Strabane en 1886.  Il avait également 4 mâles qu'il appelait tous les quatre  Beck  ( Beck I, II, III en IV ).  Mr. Gilespie élevait 7 générations de Rouges & Blancs.  Mais le Rouge & Blanc le plus couronné était sans doute  Bobs of Derryboy  de Mr. Early  : Il gagnait 3 premiers prix au "All Ireland Perpetual Challenge Cup" ( Field Trial = compétition de chasse ) à Haslemere.  Une de ces 3 épreuves était en 1926.  Un peu plus tard, il gagnait à l'exposition Cruft's la 'Any Variety class'.  Bobs of Derryboy était un descendant direct des fameux Setters bicolores de la famille Rossmore dont leurs chiens étaient plutôt réservés aux Lords qu'au peuple: il était le fils de  The Brigadier  qui était un fils de  Glen of Rossmore .

1825

 

Mais malgré tous les efforts et toute intérêt, - puisqu'il ne bénéficiait pas d'une reconnaissance officielle comme son frère rouge - l'Irlandais Rouge & Blanc n'était pas capable à établir et maintenir une position confortable à l'égard de l'Irlandais Rouge qui connaissait un succès incomparable.  Et quand-même, le Red & White refusait de disparaître et continuait la lutte de la survie.  

C'était  l'intérêt et le dévouement total du   Reverend Noble Huston   qui a maintenu la race dans son authenticité pure avec toutes les chances de survie dans l'avenir.  Ce vicaire de l'Eglise Presbytérienne qui vivait à Bally Na Hinch ( l'Irlande du Nord à une cinquantaine de km du château des Rossmores à Monaghan ) était déjà, avec ses Rouges & Blancs, en  1896  présent aux expositions canines.  Pendant la première guerre mondiale il était aumônier dans l'armée, et à son retour chez lui après la guerre, il ne pouvait que constater que presque tous les excellents Red & Whites avaient disparu: voilà le prix d'une guerre.  Un certain Dr. Elliott venait en aide, et ensemble il reprenaient le fil des bicolores.  Le Révérend Noble Huston avait des connections avec la famille Rossmore et introduisait les Rouges & Blancs des Rossmores dans son élevage.  Ceci est devenu un élevage du plus haut niveau, avec des chiens de descendance la plus pure et authentique  .

Rev. N. Huston avait compris qu'il était d'une importance capitale de faire des démarches en faveur de la position inconfortable du Rouge & Blanc. Donc, malgré que la race  " n'existait pas officiellement ", ils y tenaient absolument à faire enrégistrer leurs chien auprès de l'Irish Kennel Club et élevaient avec le préfixe  ELDRON  ( Dr. Elliott )  et  BALLY NA HINCH  ( Rév. N. Huston ). 

Beaucoup de Rouges & Blancs des années 1920-1940  venaient de l'élevage du Rév. N. Huston et assuraient la continuité de la race dans cette période.  Parmi tous ceux quelques Rouges & Blancs d'une valeur exceptionelle : Unagh, Blanco, Cohan, Bobs of Derryboy, Lord Decider, etc... Ils étaient tous élevés sous sa surveillance et étaient des grands champions de la meilleure qualité la plus pure. 

 

Painted by H.A. Galvert 1835

 

Bien que beaucoup de personnes ont pu profiter de ces chiens excellents, personne en Irlande semblait être de taille à continuer ce grand oeuvre, et après quelque temps le nombre de Rouges & Blancs diminuait à nouveau et le danger de la disparition totale n'était pas si immaginaire.  

Mais une certaine  Miss Maureen Clarke  de Donegal ( Nord-Ouest de l'Irlande ), étudiante à l'Université de Dublin, découvrait un beau jour par hasard une toute jeune chienne Rouge & Blanc qui était abandonnée et négligée.  Miss Clarke la prenait à la maison et l'appelait   JudithNous sommes en 1940.

Miss Clarke étudiait des Génétiques à l'Université, chose qui a eu sa grande importance dans la connaissance de l'élevage.  Après ses études, elle se mariait avec  Mr. Cuddy.

Mrs. Cuddy  découvrait un beau jour le Rev. Noble Huston, qui avait le mâle idéal pour sa chienne:  Jack of Glenmaquin, qui était le résultat des nombreuses générations d'élevage du Rev. N. Huston.

 Mrs. Cuddy continuait l'élevage avec l'héritage qu'elle avait reçu du Rev. N. Huston sous son préfixe   KNOCKALLA.   l'Irish Red & White Setter était une fois de plus sauvé de la disparition et en 1944  

l'Irish Red & White Setter Club   était fondé. Le premier standard de race de ce Setter bicolore fut établi et enrégistré auprès de l'Irish Kennel Club.

Peinture sur bois

 

Mais après la deuxième guerre mondiale personne n'avait ni les moyens ni le temps à soutenir la continuité de la race: toute l'énergie disponible servait à restaurer les races qui étaient déjà bien établies.  Une fois de plus le prix d'une guerre! 

Quelque temps après la guerre, personne ne parlait du Rouge & Blanc et le mone entier était convaincu que ce beau 'Old fashioned' Setter Irlandais authentique  s'était totalement éteinte. 

En effet, c'était presque si tard: en 1965 il n'y avait plus que 16 à 18 exemplaires qui avaient survécu tous ces temps.  En dehors de l'Irlande personne n'avait la moindre connaissance de leur existance.   

C'était à nouveau Mrs. Cuddy qui entreprenait certains initiatifs de toute grande importance afin de ramener - oui , une fois de plus! - la race.  C'était une réussite, grâce à l'aide d'un programme d'élevage gigantesque sous le patronage de l'Irish Kennel Club, qui permettait l'emploi de certains Irlandais Rouges bien choisis et génétiquement dotés du sang Rouge & Blanc.

Lord Rossmore, qui n'avait plus de chiens après la guerre, venait également en aide par ses avis et instructions très précises. 

THE IRISH KENNEL CLUB ACCEPTAIT OFFICIELLEMENT LA RACE EN 1984, ET EN 1989 LA FCI ( Fédération Internationale Cynologique )  RECONNAISSAIT À SON TOUR L' IRISH RED & WHITE SETTER (Standard 330)

 

APRÈS  100  ANS D'OUBLI TOTAL L'IRISH RED & WHITE SETTER ÉTAIT ENFIN OFFICIELLEMENT RECONNU COMME l'AUTRE  RACE  DE SETTER IRLANDAIS

MOUNTEAGLE BELLE,

une des premières Championnes Irlandaises après la reconnaissance officielle de la race